Notre catalogue
Climatiser et chauffer 1 pièce

Climatiser et chauffer 1 pièce

Climatiser et chauffer 2 pièces

Climatiser et chauffer 2 pièces

Climatiser et chauffer 3 pièces

Climatiser et chauffer 3 pièces

Climatiser et chauffer 4 pièces

Climatiser et chauffer 4 pièces

Climatiser et chauffer 5 pièces

Climatiser et chauffer 5 pièces

Climatiser et chauffer 6 pièces

Climatiser et chauffer 6 pièces

Climatiser et chauffer 7 p. et +

Climatiser et chauffer 7 p. et +

Purificateurs d'air

Purificateurs d'air

Planchers réversibles

Planchers réversibles

Caches d'unités extérieures

Caches d'unités extérieures

Nos bonnes affaires en cours

Nos bonnes affaires en cours

Nos dernières actualités

Les planchers chauffants rafraîchissants ont le vent en poupe.

Le 29 décembre 2016 à 17:43:42.

 Depuis la Réglementation Thermique 2012, l'installation de planchers chauffants rafraîchissants basse température (PCRBT) s'est nettement accrue, alors que les radiateurs dominait outrageusement le marché du chauffage. Depuis trop longtemps, le plancher chauffant souffrait de la réticence des particuliers qui se méfiaient d'éventuels problème de santé. En effet, par le passé, les planchers chauffants fontionnaient avec une eau très chaude, une situation qui créait un sentiment de fatigue et une sensation de jambes lourdes.

Or cela n'est plus du tout le cas, car la température est désormais limitée à 40°C, pour une chaleur restituée au sol de 28°Cmaximun. Avec les nouvelles technologies il est même possible d'obtenir un niveau de confort équivalent en chauffant de 2°C en dessous d'un système radiant. La performance repose sur une répartition de la chaleur beaucoup plus douce et homogène. 

Le facteur économique est aussi une importante donnée à prendre en compte, car un plancher chauffant rafraîchissant économise 10% en énergie par rapport à un radiateur aussi performant soit-il. Il allège ainsi la facture d'énergie, ainsi que l'empreinte énergétique. Comme il est enfoui, cette solution fait gagner de la place dans les pièces de vie. Il s'agit d'un avantage important, surtout depuis la RT 2012, avec de plus en plus de surface vitrée. La place contre les murs pour installer des meubles est donc précieuse et défavorise l'installation de radiateurs.

Que penser du

Le 19 mars 2016 à 23:10:19.

En 15 ans, le R410A est devenu le principal fluide en climatisation. Mais son GWP conduit les fabricants à rechercher une alternative. © Suryarea

Rappelons le contexte. L’industrie de la climatisation est prise entre le marteau, le règlement européen F-Gaz et l’enclume : la Directive Européenne ErP (Energy Related Products).

Le règlement F-Gaz vise à diminuer les émissions de gaz à effet de serre en Europe et s’intéresse notamment aux gaz réfrigérants utilisés en froid et en climatisation pour lesquels il prévoit un calendrier de diminution générale de leur contribution à l’effet de serre jusque vers 2040. La Directive ErP, pour sa part, prévoit jusqu’en 2020, des étapes d’amélioration des rendements des appareils et, en ce qui concerne la climatisation, de diminution du bruit.

Les industriels de la climatisation doivent donc en même temps et par paliers de plus en plus contraignants, réduire le GWP (Global Warming Power ou contribution à l’effet de serre) des fluides qu’ils utilisent, améliorer le rendement énergétique de leurs systèmes et diminuer le bruit qu’ils produisent. Ce n’est pas si facile.

Le R32 possède des propriétés thermodynamiques légèrement meilleures que celles du R410A mais il est aussi “légèrement inflammable”. Doc. Suryarea

Remplacer le R410A

Les constructeurs tentent de trouver des solutions pérennes qui les emmèneront au moins jusqu’en 2030. L’une d’entre-elle, le Saint-Graal, consiste à choisir un réfrigérant qui, tout à la fois, améliorera le rendement des machines grâce à ses qualités thermodynamiques pour satisfaire l’ErP et possède un GWP bien inférieur à celui des fluides courants aujourd’hui, dont le R410A.

En une dizaine d’années, le R410A a conquis une extraordinaire importance. C’est le fluide des pompes à chaleur chauffage seul et réversible, ainsi que de toute la climatisation par détente directe, depuis les petits monosplits de 1 kW jusqu’aux DRV (débits de réfrigérant variable) avec 1000 m de réseau, plusieurs dizaines d’unités intérieures et des puissances totales de plusieurs centaines de kW.

Mais voilà, son GWP atteint 2088, alors que l’Union Européenne (F-Gaz) vise un GWP moyen de l’ordre de 400 en 2030. On ne trouvera probablement pas un seul fluide pour remplacer le R410A dans tous ses emplois. Mais, pour des puissances jusqu’à une centaine de kW pour l’instant, les industriels de la détente directe semblent s’accorder sur le R32 comme remplaçant du R410A.

Le R32 ne sera pas un fluide universel. S’il remplace avantageusement le R410A pour des applications jusqu’à 100 kW environ, il ne peut remplacer le R134a en grandes puissance. Ce rôle est pour l’instant dévolu aux fluides comme le HFO-1234ze. © CS

R32 : de nombreuses vertus et un inconvénient

Le R32 n’est pas un inconnu. Le difluorométhane CH2F2, dit aussi R32, est connu depuis les années 30. Le R410A est d’ailleurs composé à 50% de R32 et à 50% de R125.  Du point de vue thermodynamique, Danfoss, fabricant de compresseurs, estime que par rapport au R410A, le R32 affiche une capacité de refroidissement > 7%, un ratio masse/débit < 30%, une température de décharge maximale > 22%.

Ce qui se traduit, à puissance égale, par un gain de performance de 6 à 7% pour des applications de climatisation réversible et par une réduction de charge de réfrigérant R32 de 20 à 25% par rapport au R410A. A puissance égale, les machines au R32 sont de 18% moins volumineuses que celles fonctionnant au R410A. 

Danfoss estime enfin que les compresseurs conçus pour le R410A peuvent être facilement modifiés pour un fonctionnement optimal avec du R32, sans qu’il soit nécessaire de changer leur technologie. Daikin a introduit son premier monosplit à détente directe au Japon en 2012.

Depuis, l’industriel a commercialisé plus de 5,5 millions de systèmes R32 dans le monde, dont environ 4 millions au Japon où Toshiba, Hitachi, Futitsu, Mitsubishi Electric, Mitsubishi Heavy et d’autres fabricants en commercialisent également. Bref, le R32 semble idéal à maints égards : plus efficace, GWP deux tiers plus faible que celui du R410A.

Il est cependant « légèrement inflammable ». Ce qui effraie beaucoup les climaticiens et laisse de marbre les chauffagistes, habitués à diffuser du gaz naturel, du propane et du butane dans les bâtiments de logement. Dans le R410A, les 50% de R125 sont là pour annuler l’inflammabilité du R32.

Le marché de la climatisation réversible et pompes à chaleur air-eau

Le 08 novembre 2015 à 22:50:57.

Il apparaît que la politique de remises outrancières pratiquées par certains de nos concurrents est non seulement trompeuse, mais également suicidaire à court ou très moyen terme.

Trompeuse puisqu'en aucun cas elle ne peut fidéliser un client, celui-ci s'apercevant très rapidement que les services annoncés n'ont pu être rendus. Suicidaire puisque si on lit attentivement la plus banale des propositions commerciales, on s'aperçoit immédiatement que le seuil de rentabilité le plus faible n'est que rarement atteint par les sites internet concurrents pratiquant un taux de marge très inférieur à 15%.

Or, qui peut se prévaloir d'une politique commerciale de supermarché en annonçant royalement des services aussi nombreux qu'éphémères dans l'espoir de perdurer sur un marché aussi mouvant et cyclique que celui de la climatisation réversible ou des pompes à chaleurs air eau. 

Il est inutile de se voiler la face, le marché est aux services, et la vente tout azimuts de matériel n'est que la partie immergée de l'iceberg. Une politique de remises démesurées sur le matériel laisse donc présager en aval un désert de services. Certains diront que les clients ne cherchent que le prix, comme quand ils achètent un frigidaire, une machine à laver ou un micro-ondes et qu'ils n'ont pas besoin de services adaptés à leurs réels besoins.

En effet, cela peut-être compréhensible pour les appareils ménagers de la vie courante, mais en aucun cas pour un système de climatisation et de chauffage. En amont, il demande de nombreux conseils quant au choix du matériel le plus adapté à un habitat ou à un local professionnel, en établissant un bilan thermique personnalisé et une étude de faisabilité technique. En aval, il réclame une installation réalisée dans les règles de l'art par un professionnel dûment qualifié, expérimenté, et en possession de l'attestation obligatoire de manipulation des fluides frigorigènes. Cette dernière lui permettant en outre de s'approvisionner en fluide frigorigène en cas de micro-fuite ou d'éventuel complément en gaz.

Là est le noeud crucial pour faire le bon choix de son prestataire : conseils pertinents en amont, avec des installations et des entretiens annuels très professionnels en aval. Ce n'est qu'en respectant ses deux principes qu'on peut être assuré d'un système de chauffage, de climatisation, de déshumidification et de purification de l'air, pérenne, très économique et très performant, avec le confort toute l'année !

Les vendeurs "pousseurs de cartons" ne sauront, ni ne pourront jamais fournir ces conseils et ce professionnalisme indispensables; leur intérêt étant ailleurs. Car leur structure est entièrement dirigée vers la distribution de masse, avec des équipes de commerciaux "chasseurs" très éloignées des contingences techniques et des réels besoins des clients.

Et si certains clients s'imaginent qu'ils peuvent avoir le conseil, le professionnalisme et le suivi de leurs installations, tout en achetant au meilleur prix, c'est qu'ils croient encore au Père Noël ou à Merlin l'Enchanteur. Si cela peut le permettre de rester jeunes longtemps nous n'aurons rien à redire...

En ce qui nous concerne, pour la pleine satisfaction de nos clients, nous menons une politique de vente saine et pérenne, où le matériel et le service rendu sont facturés au meilleur et juste prix. Tout en faisant du discount intelligent, rentable et viable pour notre entreprise. Le dicton "après moi le déluge" nous le laisserons aux autres...

RT 2012 et climatisation : les réglementations

Le 29 septembre 2015 à 22:05:20.

RT 2012 et climatisation : les règlementations 

La réglementation Thermique ou RT 2012 n'exclut pas le recours à un système de climatisation. L'idée est de rester dans les normes imposées par cette réglementation, quitte à entreprendre des travaux d'isolation.

Peut-on climatiser une maison conforme à la RT 2012 ?

 

Il est possible d'installer un climatiseur dans une maison conforme à la RT 2012. Ce dispositif étant énergivore, il faut essayer de rester dans les normes en n'excédant pas le plafond de consommation dicté par cette réglementation. La valeur moyenne de celui-ci étant de 50 kWhep/m2/an. L'installation de la climatisation implique ainsi quelques ajustements. En premier lieu, mieux vaut diminuer la consommation liée à d'autres appareils, eau chaude, auxiliaires, refroidissement.... Des travaux d'isolation peuvent aussi s'imposer, pour limiter les besoins en chauffage du bâtiment. 

En effet, l'installation d'isolants thermiques de préférence des isolants écologiques permet de réduire les besoins énergétiques en chauffage pendant les périodes hivernales et également de limiter l'utilisation prolongée d'un climatiseur pendant l'été en gardant la fraicheur à l'intérieur.

Calculer les plafonds de consommation d'énergie ?

 

Le calcul des plafonds de consommation d'énergie implique 3 paramètres : la localisation géographique du bâtiment, l'altitude, ainsi que les caractéristiques de la construction. Ces plafonds sont déterminés par l'étude thermique menée par un organisme spécialisé. Celui-ci prendra en compte également quelques éléments : l'isolation, les apports naturels et l'étanchéité à l'air.

Quel est le concept de la RT 2012 ?

 

La RT 2012 vise une réduction des consommations d'énergie des habitations à hauteur de 75 % à l'horizon 2050. Pour y parvenir, cette réglementation impose une conception bioclimatique du bâtiment. Ce procédé étant le garant d'un confort thermique en toute saison, d'une bonne étanchéité à l'air, ainsi qu'un traitement optimal des ponts thermiques. La conception bioclimatique est par la suite à combiner avec les exigences de moyens dictées par la RT 2012. Pour encore plus de performance, on ajoutera d'autres exigences de moyens : la production d'eau chaude au moyen d'une énergie renouvelable, le recours à un appareil de mesure de la consommation d'énergie, ainsi que l'installation de baies vitrées d'une surface égale à au moins 1/6 de celle de la surface habitable.


RT 2012 en cours de rénovation...

Le 19 avril 2015 à 21:41:24.

Depuis le mois de décembre 2014, deux arrêtés ont été promulgués pour simplifier la Réglementation Thermique 2012 tant décriée par les porteurs de projets et par l'ensemble des professionnels. Ces dispositions mettent en évidence le besoin urgent de réviser plus intelligemment la réglementation thermique sur les bâtiments existants et les constructions neuves.

Les professionnels, architectes, bureaux d'études, constructeurs de maisons individuelles, promoteurs, entreprises du bâtiment, du chauffage et des énergies renouvelables, sont unanimes sur le manque de lisibilité et de faisabilité sur cette réglementation trop complexe et trop bureaucratique.

Voici les 24 propositions des professionnels "Objectifs 500 000" pour simplifier cette réglementation et l'élaboration des normes de construction et de rénovation :

 • Revoir le mode de alcul des surfaces vitrées qui pénalisent fortement les petits logements, tout particulièrement dans le colleectif.

• Refondre la méthode de calcul de la RT 2012 afin de la rendre plus claire, plus intelligible, moins complexe, plus robuste et plus équilibré sur le plan énergétique.

• Ne pas instaurer des nouveaux labels HPE et THPE pour la RT 2012 qui seraient encore plus exigeants et complexifieraient encore l'acte de construire.

• Généraliser la modulation du Cepmax selon les émissions de gaz à effet de serre.

• Mieux prendre en compte les spécifités hygrothermiques du bois.

• Evolution de la modulation de l'exigence en fonction de la surface pour les petits bâtiments tertiaires et des petits bâtiments d'habitation.

• Introduire une modulation de l'exigence de consommation en fonction de la surface pour les petits bâtiments tertiaires ou d'habitation.

• Evolution de la modulation d'exigence en fonction de l'altitude du lieu de construction (+ plus de 400 ou + 800 m).

• Supprimer l'obligation d'installer un conduit de fumée dans les maisons individuelles neuves.

• Remonter le coefficient linéique des ponts thermiques à la jonction plancher intermédiaire/mur extérieur de 0,6 à 1 pour des immeubles collectifs.

• Supprimer l'exigence des 30% de Shon RT pour les nouvelles parties de bâtiments existants entrant dans le champ d'application de la RT 2012 et ne conserver que les bâtiments de plus de 150 M2.

• Fusionner le DPE et l'attestation thermique pour le neuf ou supprimer le DPE pour le neuf et pour les opérations de rénovation ayant fait l'objet d'une étude thermique RT 2012.

• Supprimer les attestations RT 2012 lors de la demande du permis de construire pour les maîtres d'ouvrages qui sont tenus de la fournir à la livraison. 

• Dispenser les logements passifs et Bepos, c'est-à-dire les logements conçus et réalisés de telle sorte que les apports internes et externes compensent les besoins de chauffage, d'un système de chauffage au sens des différentes réglementations.

• Proroger de 3 ans la période transitoire en vigueur les logements collectifs.

• Supprimer l'obligation de régulation par pièce au profit d'une régulation par zone et par pièce selon la taille des logements et de l'exposition.

• Modifier l'art. 23 de la réglementation RT 2012 traitant des systèmes de mesure ou d'estimation des consommations d'énergie devant être affichées dans les logements afin de faire référence à la fiche d'application réalisée sur les modalités d'installations des sytèmes de mesure.

• Simplifier et assouplir les conditions d'accès au titre 5. Accélérer les conditions d'instruction. Fixer un delai maximum de trois mois pour statuer, l'absence de réponse valant acceptation.

• Surseoir au décrit du 23/04/2012 et à l'arrêté du 24/08/2012 relatif à la répartition des frais de chauffage dans les immeubles collectifs.

• Unifier les méthodes tH-BCE 2012 et TH-CE ex et aussi les outils et procédures afférentes (logiciels, titre V pour les dispositifs innovants en particulier).

• Axer la future Réglementation Thermique sur l'existant sur une procédure d'audit servant de support au choix du décideur, en continuité ave la réglementation relative aux bâtiments collectifs d'habitation.

• Définir une exigence prenant en compte la rentabilité des travaux et donc basée sur l'état initial du bâtiment et indépendante des travaux envisagés (démarche analogue au passage de la RT 2005 à la RT 2012).

• Fusionner RT 2012 et RT sur l'existant pour limiter les coûts de calcul réglementaire.

• Supprimer l'étude de faisabilité des approvisionnements en énergie dans le cas des bâtiments ayant prévu un recours aux énergies renouvelables.

AIDES ET SUBVENTIONS

Le 19 avril 2015 à 21:00:59.

 Dans le maquis insondable des aides et subventions diverses depuis ces dix dernières années, nous faisons le point sur celles-ci pour ceux qui savent être patients et opiniâtres... 

> Depuis le 1er septembre 2014 : Crédit d'impôt 2015 de 30%, hors main-oeuvre, sur les pompes à chaleur air-eau et producteurs d'Eau Chaude Sanitaire solaires ou thermodynamiques.

> Éco-prêt à taux 0 (éco-PTZ) : pour des travaux comprenant 2 types de travaux de rénovation, par exemple une pac air-air réversible  + chauffe-eau thermodynamique ou travaux d'isolation (toiture, murs extérieurs, parois vitrées, VMC, etc...).

> Les aides de l'Anah.

> La prime "Rénovation énergétique" de 1350€.

> La prime énergie.

> Les aides et subentions locales.

> Le chèque énergie.

> L'aide des Caisses de Retraite.

> Le prêt de la C.A.F.

> T.V.A. à taux réduit : 5,50% ou 10%.

> Le compte épargne CO2.

> Sites internet à consulter :

http://www.renovation-info-service.gouv.fr/vos-aides-financieres

http://www.anah.fr/

http://www.territoires.gouv.fr/l-eco-pret-a-taux-zero-eco-ptz

Emission de Capital sur la 6 du dimanche 12 octobre 2014

Le 13 octobre 2014 à 19:58:15.

L'émission "Capital" sur la chaîne M6 du dimanche est généralement le genre de transmission télé de bon aloi. Ce qui n'a pas été le cas le dimanche 12 octobre, avec une orientation très maladroite concernant les pompes à chaleur ou chauffes-eau solaires.

Outre les nombreuses erreurs de compréhension de la part du journaliste, qui n'a pas pris le temps d'approfondir le sujet, ce n'est pas en prenant des cas d'escroqueries avérées qu'on aidera les consommateurs à faire le bon choix sur les économies d'énergie. Le vrai problème, compte tenu d'un métier très technique, c'est que les investisseurs ne savent pas toujours choisir les bons professionnels, compétents et honnêtes, souvent moins commerciaux et séducteurs que d'autres "bon parleurs" ...

En ce qui concerne les économies d'énergies générées grâce aux pompes à chaleur, air-air ou air-eau, pour assurer le chauffage ou l'Eau Chaude Sanitaire, avec des installations réalisées dans les règles de l'art, qui peut encore en douter ?  Le résultat de notre dernière campagne d'enquêtes de satisfaction, auprès de nos plus de 3 500 clients, situés sur la plupart des régions françaises, le démontre sans la moindre ambiguïté.

Il est vrai que peu de clients prennent le temps nécessaire pour comparer leurs factures (Electricité, gaz, fioul et bois), avant et après installations d'une pompe à chaleur, durant la période de chauffage à prendre en considération, entre le 1er octobre et le 30 avril, selon la région de résidence. Mais ce qui est certain, c'est que la plupart de nos clients savent ce qu'ils déboursent concrètement et ils pourront ainsi nous communiquer leurs témoignages.

Il n'est pas certes facile de bien comprendre ce que les termes de COP, de SCOP deSEER veulent dire pour la plupart de nos clients (voir glossaire > La Clim de A à Z), mais après une longue expérience dans notre métier, nous sommes à la disposition des incrédules pour démontrer, preuves à l'appui, que les pompes à chaleur, air-air ou air-eau, est l'une des solutions les plus économiques de chauffage qui soient, même face aux meilleures chaudières à bois ou à granulés.

 

LES AVANTAGES DE LA CLIMATISATION

Le 05 juillet 2014 à 21:19:12.

Il est désormais bien connu, du moins on le suppose, qu'un bon système de climatisation réversible de bonne marque, bien installé et normalement entretenu, procure un confort total toute l'année. Ainsi qu'il permet de faire de très substantielles économies d'énergies pendant la période de chauffage, en divisant par 3 ou plus, la facture d'électricité, de fioul, de gaz ou de bois.

Sans oublier que celui-ci permet également de réguler le taux d'humidité et la purification de l'air, tout particulièrement avec les sytèmes de déshumidification et de filtration très performants adoptés par les marques Daikin, Mitsubishi et Panasonic.

Dans un environnement professionnel, tout particulièrement dans certaines activités comme la restauration, l'hôtellerie, les commerces, les bureaux, les ateliers, les salles de réunions ou de spectacles, etc..., ne pas avoir la climatisation est un très sérieux handicap pour ceux qui y travaillent, en étant moins performants, et pour leurs clients.

On sait moins que dormir dans une chambre fraîche permet de brûler plus de calories et de dormir comme un bébé avec sa sucette... Une récente étude australienne, de l'Institut médical de Sidney, qu'on peut considérer nullement comme un lobby des principaux fabricants de climatiseurs, indique en effet, qu'une température trop élevée dans une chambre à coucher, favorise la prise de poids.

D'après cette étude, l'organisme contient deux types de graisses. Les bonnes, appelées "graisses brunes", servent à élever la température du corps lorsque on a froid et qui brûle des calories. Les mauvaises, "graisses blanches", dont on peut facilement constater les conséquences néfastes dans le vente, les poignées d'amour et autres bourrelets en tout genre...

Pour augmenter le taux de "graisses brunes", les bonnes", les chercheurs ont contrôlé pendant quatre mois les chambres de plusieurs volontaires. Résultat, une chambre à 19°C est la température idéale pour augmenter ce taux, en favorisant l'élimination des calories de 30%. Au delà et jusqu'à 24°C, ce pourcentage dimininue, et à 27°C le taux de bonnes graisses chute sensiblement et ralentit la baisse des calories.

Il ont démontré en outre, que ces fameuses "graisses brunes" aident à mieux assimiler le sucre et qu'il serait d'un très bon secours pour les diabétiques. Affaire à suivre donc car les recherches se poursuivent sur ce sujet.

 

LES MARQUES DES MATÉRIELS DE CLIMATISATION/CHAUFFAGE

Le 25 janvier 2014 à 21:41:58.

Nous distribuons et installons les deux marques phares du marché mondial depuis près de 14 ans, sur la région Paca d'abord et depuis l'année 2006 sur l'ensemble du territoire français, ainsi que sur la Belgique et sur la Suisse (Daikin et Mitsubishi Electric).

Après avoir équipé de nombreux locaux commerciaux (hôtels, restaurants, discothèques, bars et commerces divers) ainsi que des professions libérales et de très nombreux particuliers, nous avons désormais une idée très objective et très expérimentée des meilleures marques à proposer à notre clientèle.

Qui sont les meilleurs constructeurs de matériels de climatisation/chauffage (pompes à chaleur air-air) et pompes à chaleur air-eau ? 

DAIKIN, une entreprise japonaise créée en 1924, est la marque la plus connue dans le monde avec Mitsubishi Electric. Elle emploi plus de 50 000 personnes dans le monde et un chiffre d'affaire de 366 milions d'euros. Elle possède ses propres usines de production en Belgique, République Tchèque, Allemagne, Italie et Grande-Bretagne pour fournir le marché européen. En 1958 elle propose son premier système de climatisation réversible et s'implante en Europe en 1973.

MITSUBISHI ELECTRIC, une multinationale japonaise créée en 1921, avec 114 000 salariés et opère dans 36 pays et un chiffre d'affaire 2012 de 31 milliards d'euros. Les systèmes de climatisation/chauffage sont produites sur 4 sites industriels basés au Japon, en Thaïlande et en Ecosse. Avec 2000 chercheurs qui oeuvrent dans les laboratoires japonais, américains et européens, elle démontre ainsi sa puissance d'innovation pour se rapprocher de l'excellence technologique.

Cette multinationale opère aussi dans les infrastructures électriques et ascenseurs, l'électroménager, la rifrigération, l'automatisation industrielle, les équipements automobiles, la télécommunication, les satellites, les composants électroniques, le nucléaire et autres activités industrielles.

 PANASONIC, anciennement dénommée Matsushita jusqu'en 2008, est une multinationale japonaise avec plus de 293 000 salariés dans le monde. Elle opère dans de nombreux secteurs d'activités comme l'audiovisuel, l'électroménager, les équipements domestiques, l'informatique, les composants électroniques, les robots, la photo et bien entendu sur le marché du chauffage, de la climatisation réversible et des pompes à chaleurs air-eau.

Dans ce dernier domaine qui nous concernent, le groupe a accompli des progrès technologiques considérables durant ces trois dernière années, avec la gamme de climatiseurs "Etherea" qui connaît un grand succès ou les pacs air-eau "Acquarea". Elle a en outre absorbé la marque Sanyo et récupéré ses meilleurs brevets très innovants...

Elle propose dès 1958 le premier climatiseur monobloc à usage domestique mais surtout dans le secteur commercial. Elle est actuellement l'un des leaders mondiaux en matière d'innovation, avec près de 92 000 brevets déposés pour améliorer la vie et le confort de ses clients. 

Les marques Toshiba et Hitachi sont également connus par les professionnels de la climatisation et du chauffage, mais pas avec le même engouement que les trois marques précédentes. Elles oeuvrent avant tout dans les domaines électronique grand public, nucléaire, informatique, audiovisuel, photocopieurs, machines de traitement du courrer, échografie, IRM, etc...

Mais ces marques ne nous ont pas donné entière satisfaction, lors de plusieurs essais d'installations et de maintenance, en ce qui concerne leurs performances réelles et tout particulièrement leurs SAV très peu réactifs et peu performants ... A eux de nous prouver le contraire.

 

 

AIDES FISCALES ET FINANCIÈRES

Le 17 novembre 2013 à 19:52:42.

> Vous construisez votre maison

- Crédit d'impôt développement durable. Depuis le 1er janvier 2013, ce dispositif n'est applicable que pour les logements neufs estampillés RT 2012. Il concerne bien entendu les pompes à chaleur et les fournitures de pose.

Le montant des dépenses ouvrant droit au crédit d'impôt est plafonné à 8000€ pour une personne seule et à 16000€ pour un couple soumis à imposition commune. Cette somme est majorée de 400€ par personne à charge. Le crédit d'impôt est calculé sur le montant des dépenses éligibles, déduction faite des aides et suventions reçues par ailleurs. Le taux de crédit d'impôt est majoré lors d'un bouquet de travaux réalisés simultanément.

> Pour les pompes à chaleur air-eau : 15% et 23% si bouquet de travaux.
> Pour les chauffes-eau thermodynamique : 26% et 34%
> Pour les chauffes-eau solaires :
32% et 40%

- Prêt à taux zéro+ : Si vous souhaitez devenir propriétaire de votre résidence principale BBC (Bâtiment Basse Consommation), vous pouvez bénéficier d'un prêt à taux zéro : le PTZ+. Il s'agit d'un prêt garanti par l'Etat qui prend en charge la totalité des intérêts. Vous trouverez de plus amples informations sur de nombreux sites privés ou publics.


> Vous souhaitez rénover pour améliorer les performances énergétiques de votre habitation.

Vous pouvez en bénéficier si :

- Vous êtes locataire, propriétaire occupant, occupant à titre gratuit, bailleur, et fiscalement domicilié en France.
- Votre logement (maison individuelle ou appartement) est votre résidence principale si vous êtes occupant.
- Votre logement est loué à titre de résidence principale pendant au moins cinq ans si vous êtes bailleur.
- Le logement est achevé depuis plus de 2 ans.
- Vous installez des équipements utilisant les énergies renouvelables (solaire, éolin, hydraulique, bois) ou des pompes à chaleur (chauffage et/ou Eau Chaude Sanitaire) et des équipements de raccordements à un réseau de chaleur.
- Vous avez participé à des dépenses d'équipements communs dans un immeuble collectif, dans lequel vous occupez un appartement. 

- Crédit d'impôt développement durable (%) : voir ci-dessus comme pour le neuf.

- Prêt  taux zéro+

> qui peut en bénéficier : 
•  Toute personne physique propriétaire occupant de son logement ou réalisant les travaux dans un logement qu'elle donne ou s'engage à donner en location.
• Une Société Civile Immobilière non soumise à l'impôt sur les sociétés dont au moins un des associés est une personne physique.
• Les personnes physiques membres d'un syndicat de copropriétaires.

> Quel logement peut en bénéficier ?
• Tout logement achevé avant le 1er janvier 1990
• Utilisé ou destiné à être utilisé en tant que résidence principale

> Quel montant, quelle durée ?
• Le montant maximum est fonction du "bouquet de travaux" que vous réalisez :

- Bouquet de 2 travaux : prêt de 20 000€ maximum
- Bouquet de 3 travaux ou plus : prêt de 30 000€ maximum

> Qu'elle durée : 10 ans maximum

- L'exonération de la taxe foncière :

Votre logement doit avoir été achevé avant le 1er janvier 1989. Vous y avez fait des dépenses d'équipement supérieures à 10 000€ et ouvrant droit au crédit d'impôt sur le revenu. Ces dépenses doivent avoir été effectuées dans l'année précédant l'exonération, ou au cours des trois années  précédant l'application de l'exonération si les dépenses atteignent 15 000€. L'exonération ressort de la volonté des communes, elle est donc facultative. Son taux varie de 50 à 100%, et sa durée est de cinq ans. A l'issue de cette période, il faut attendre dix ans pour demander le renouvellement de l'exonération. Renseignez-vous auprès de votre mairie. 

- T.V.A. à taux réduit (7%) : 
Le logement doit être achevé depuis plus de deux ans, mais il peut être votre résidence principale ou secondaire. Elle est applicable pour les pompes à chaleur air-eau, chauffes-eau thermodynamiques ou solaires.

RÉNOVATION ÉNERGÉTIQUE ET ECO-PRÊT À TAUX 0%

Le 24 aout 2013 à 21:56:57.

Rénover son logement, que vous soyez, bailleur, propriétaire ou locataire, permet de réduire très sensiblement ses factures énergétiques et de limiter le gaspillage et de bénéficier d'un plus grand confort toute l'année.

Plusieurs paramétres sont à prendre en compte : L'isolation, la ventilation, le chauffage et l'eau chaude sanitaire. Le premier paramétre est la condition sine qua non d'une bonne rénovation car elle rend l'habitation étanche à l'air chaud et froid. Bien isolé, le logement sera plus confortable et moins gourmand en énergie.

Il existe plusieurs façons de s'y prendre efficacement en commençant par les murs extérieures ou intérieurs, ainsi que les plafonds et les sols. L'isolation des ouvertures, fenêtres double ou triple vitrage parachèveront l'efficacité des travaux entrepris, et de diminuer drastiquement les déperditions qui génèrent jusqu'à 25% de consommation de chauffage.

Bien entendu, à moins de vivre dans des micro-climats africains..., Il sera nécessaire de remplacer vos vieux systèmes de chauffage (radiateurs électriques ou chaudières au fioul, au gaz et à l'électricité de plus en plus coûteux, surtout durant  les récents hivers longs et rigoureux. Si la climatisation réversible permet de remplacer très judicieusement à moindre coût ses radiateurs ou convecteurs électriques vétustes, les pompes à chaleurs air-eau sont la solution idéale pour remplacer vos chaudières, sur radiateurs basse ou haute température.

Enfin, les chauffes-eau thermodynamiques ou solaires, seront très appropriés pour remplacer vos anciens cumulus électriques très énergivores. Le retour sur investissement est de 5 à 7 ans selon les options choisies et l'utilisation optimale de son équipement.

Pour financer ces travaux, avec au moins un bouquet de 2 travaux à prévoir, par exemple isolation de la toiture + pompe à chaleur, vous pouvez bénéficier d'un prêt à taux zéro + (ECO PTZ+). Sur une durée de 5 ans pour les plus aisés à 30 ans pour les familles les plus modestes. Pour avoir une idée de vos capacités d'emprunt, l'état à mis en place ces dernières années le site : www.ptz-plus-gouv.fr/index.php.

Il existe également les prêts "Pass Travaux" via le réseau de CNIL, à demander avant épuisement des budgets selon les régions. Sans oublier que certains bouquets de travaux permettent de bénéficier d'un crédit d'impôt variables selon les solutions retenues et les lois de finances en vigueur.

Important à savoir : Les pompes à chaleur air-eau, les chauffes-eau thermodynamiques ou solaires, ainsi que la main-d'oeuvre concernant les pompes à chaleur air-air, bénéficient d'un traux de TVA à 5,50%, avant éventuelle hausse à compter du 1er janvier 2014.

 

 

CLIMATISATION, CHAUFFAGE ET QUALITÉ DE L'AIR

Le 20 janvier 2013 à 18:14:27.

Que cela soit dans votre lieu d'habitation, à votre travail, dans les bureaux, ateliers ou les lieux publics, une bonne climatisation règulièrement entretenu, un système de chauffage performant règulièrement, et la qualité de l'air sont parmi les nombreuses causes de problème de santé. Soyez donc très vigiliants sur votre bien être, comme vous devez aussi l'être pour votre alimentation.

Avec un système de climatisation réversible récent (surtout à partir de 2011), non seulement vous ferez de très importantes économies de chauffage pendant les périodes froides, vous pourrez aussi bénéficier de la purification de l'air et d'une atmosphère plus saine. En effet, outre les filtres photocatalytique ou en apatite de titane (Daikin), à la Catéchine, Duo Plasma ou Nano Platinum (Mitsubishi Electric) et Nanoe-G (gamme Etherea de Panasonic), permettent justement de purifier l'air ambiant. Ils fonctionnent efficacement sur les micro-organismes en suspension dans l'air, tels que bactéries, virus, pollens et moisissures, ainsi que l'odeur du tabac... Ils contribuent également à réduire notablement les Composés Organiques Volatils (COV) émis par les ordinateurs, les imprimantes, les télécopieurs, les copieurs, les désodorisants, et même les plantes vertes...

Bien vérifier les puissances, les COP (coefficent de performance), les dimensions ou les niveaux sonores est certes très important, mais choisir le type de filtration utilisé l'est tout autant.

En faisant donc le bon choix, avec un climatiseur réversible adéquat, vous éviterez les risques d'allergies, les irritations de la peau, des muqueuses ou du système respiratoire. Ainsi que les nausées, les maux de têtes, voire des altérations de la fertilité et des troubles du développement de l'embryon dus à l'ozone, aux particules fines et aux fameux COV. Sans oublier les troubles de la concentration, irritations et difficultés respiratoires. Les fameux syndromes des habitations et bâtiments malsains, ou "mal des bureaux". Pour vous en persuader, n'hésitez pas à consulter le site www.inrs.fr, de l'Institut national de recherche et de sécurité pour la prévention des accidents du travail et des maladies professionnelles.

Pour tous ceux qui utilisent des climatiseurs plus anciens, ou qui souhaitent un système de purification de l'air entièrement dédié, ils auront la possiblité de se procurer un des deux modèles de purificateurs d'air Daikin. Ceux-ci sont équipés de 6 filtres photocatalytiques et de la technologie Flash Steamer, qui permettent un niveau de purification de l'air encore plus élevé. Voir notre rubrique du catalogue "Purificateurs d'air".

 

 

CLIMDISCOUNT.FR A SAINT MAXIMIN-LA STE BAUME

Le 28 novembre 2012 à 19:32:10.
La société ACFM est une entreprise familiale dynamique dirigée par Sauveur MELE, qui opère sur le marché de la climatisation réversible, des pompes à chaleur air/eau, chauffe-eaux thermodynamiques et de la rénovation énergétique, dans la continuité naturelle et logique, en juin 2004, de l’activité de ADS Climatisation à Aix en-Provence.
 
Depuis sa création, elle est spécialisée dans l’installation, le dépannage et la maintenance des équipements de climatisation et de chauffage dans l’hôtellerie, les commerces, les bureaux et le tertiaire en général, tout en assurant 60% du C.A. dans le résidentiel. Avec plus de 1685 installations à son actif, elle a ainsi acquis une notoriété nationale qui dépasse le cadre de son département de naissance et de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur.
 
www.climdiscount.fr
 
En février 2006, elle met en ligne un des tout premiers sites web, climdiscount.fr,  consacrés à la climatisation réversible, pompes à chaleurs air/eau, pompes à chaleur pour piscines, chauffes-eau solaires et thermodynamiques à prix discounts. C’est ainsi qu’elle réalise des installations sur l’ensemble de la région Paca, mais également sur 17 régions autres régions du territoire national. Les poses, les mises en service et la maintenance annuelle étant assurées par des partenaires frigoristes sous-traitants très qualifiés et rigoureusement sélectionnés.
 
Recul sensible du marché des pompes à chaleur ?
 
Au mois d'octobre dernier, l’Association de la filière des professionnels de la pompe à chaleur (AFPAC), a publié une analyse qui relatait un assainissement du marché. Ormis la crise économique et celle du marché de l’immobilier, qui a certes pesé lourd dans le recul des ventes, celle-ci serait aussi la conséquence du départ, vers d’autres secteurs, des vendeurs de crédits et de crédits d’impôts. En contrepartie, les pompes à chaleur air-air réversible inverter, monosplits ou multisplits, profitent toujours d'un développement continu.
 
Les ventes des pacs aérothermiques ont chutés ainsi de - 3,6% durant les premiers 8 mois de l'année 2012, -13% pour les monoblocs et stagnation pour les pompes à chaleur bi-blocs. Les pacs géothermiques subiraient elles une diminution sensible de -12,4%. A contrario, les pompes à chaleur dédiées à l'Eau Chaude Sanitaire ont connues une forte augmentation de +37%.
 
La chute du baril de pétrole, entre juin 2008 et juin 2012, est la troisième cause qui a renforcé ce recul des investissements des ménages, qui ont ainsi abandonné ou repoussé leurs projets d’amélioration ou de remplacement de leurs systèmes de chauffage. La quatrième et dernière raison étant assurément la baisse du cadeau fiscal, via le crédit d’impôt, désormais limité à 15% depuis le 1er janvier 2012, pour les pompes à chaleur air/eau assurant le chauffage, et de 36% pour les chauffe-eau thermodynamiques dédiées à l’Eau Chaude Sanitaire.
 
Le crédit d’impôt des pompes à chaleur géothermiques pour la production de chaleur, pour les logements achevés entre le 1er janvier 2005 et le 31 décembre 2012, restant lui à 40%. Malgré ce recul conjoncturel, l’AFPAC indique que le marché des pompes à chaleur devrait repartir à la hausse lors du deuxième semestre 2012 ou au premier semestre 2013, après écoulement des stocks des grossistes et des distributeurs et la disparition quasi définitive des écodélinquants. La hausse prochaine et substantielle du pétrole et du fioul devant convaincre désormais les plus hésitants.
 
Les raisons d’un investissement très judicieux.
 
Il est vrai qu’acquérir une pompe à chaleur, air-air ou air-eau est plus que tentant. Comment ne pas être convaincu par un système capable de produire plus de 3 ou de 4 kwh de chaleur et ne payer qu’un seul kwh d’électricité ? Notre client fasciné, il l’est encore davantage quand on lui démontre, preuves à l’appui, une division par trois ou plus de sa facture de chauffage et de production d’eau chaude sanitaire.
 
Sans parler du confort incomparable que procure une pompe à chaleur couplée à un plancher chauffant-rafraîchissant basse température, avec une température du sol entre 22 et 26°C en hiver, et une circulation d’eau froide entre 18 et 22°C l’été. Pour les installations existantes, les radiateurs basses ou hautes températures sont également des émetteurs très performants, Le tout, rappelons-le, avec un minimum d’impact sur la planète, les sources de calories étant renouvelables et la production d’électricité en France peu émettrice de gaz à effet de serre. Comment douter d’un système de chauffage, quand on sait que les pays scandinaves, qui doivent supporter des hivers particulièrement rigoureux, sont les pays où les pompes à chaleur sont le plus utilisées ?  La Suède détenant le record d’Europe des PAC installées, avec plus de 270 000 unités en 2007, contre 83 856 en France. En Suisse, où  les hivers sont également très froids, la pompe à chaleur jouit d’une excellente renommée et représente près de 40% du marché de chauffage résidentiel. 
 
Dans le cadre du Grenelle de l’environnement, qui prévoit une rénovation du parc immobilier pour une meilleure efficacité énergétique, et de la nouvelle réglementation thermique RT 2012, les pompes à chaleur air-air ou air-eau seront encore et toujours des très performantes et économiques solutions d’avenir.
 
ACFM, afin de répondre aux besoins de ses clients et à la pérennité de leurs installations, installe depuis plusieurs années, les deux marques phares sur le marché français : Daikin (gamme Altherma) et Ajtech, fabriquant français des modules hydrauliques intérieurs. C’est indiscutablement encore et toujours un marché d’avenir. Le plus important étant désormais de consolider et d’encourager les vrais professionnels du secteur, garants d’une totale et pérenne satisfaction de leurs clientèle.
 
Clin d'Oeil Magazine
Sources PAC & Clim'info

La rénovation thermique à le vent en poupe !

Le 24 novembre 2012 à 22:06:46.

Dans un contexte de crise économiqjue et de marché de l'entretien-amélioration des logements morose (-13% en nombre de logements), le marché de l'amélioration énergétique fait preuve de vitalité, indique l'étude bisannuelle de l'Open (l'Observatoire Permanent de l'amélioration Energétique du logement).

Le nombre de travaux énergétique entrepris en 2010 est, en effet, en légère progression par rapport à l'année 2008, passant de 2,36 à 2,85 millions.

Si le segment de l'isolation connaît un fort taux de croissance, les travaux sur les équipements de chauffage sont en nette regréssion. Une conséquence du changement des règles relatives au crédit d'impôt. Bien que les dépenses par chantier diminuent (-7% par rapport à 2008), les ménages seraient, d'après l'étude, de plus en plus exigeants et le niveau de performance énergétique des rénovations seraient en progression. Ainsi, la part des rénovations qui cumulent trois composantes du confort thermique (ouverture, pose d'un chauffage performant, pompes à chaleur air-air ou air-eau, isolation) a augmenté de 1,5 point entre 2008 et fin 2010. 

"En 2010, ce sont 135 000 logements qui ont bénéficié d'une rénovation thermique satisfaisante, contre 100 000 seulement en 2008", rapporte encore l'étude. Elle précise également que "les ménages s'en remettent de plus en plus souvent à des professionnels" et ce particulièrement pour les travaux d'isolation intérieure.

(Le Journal du Chauffage - octobre 2012).

D'où l'intérêt d'avoir également des professionnels chevronnés de la climatisation réversible et des énergies renouvelables, comme climdiscount.fr, pour proposer des systèmes de chauffage très performants et haut de gamme, à des prix à la portée du plus grand nombre. Notre notoriété nationale grandissante, depuis la naissance de notre site en février 2006, et un taux de satisfaction très élevé, contribuent ainsi au développement, faible mais progressif de la rénovation énergétique en France. Beaucoup reste encore à faire et le chemin sera long ... !

Les différents types de chauffage

Le 14 mars 2012 à 18:51:23.

Que cela soit dans le cadre d'une rénovation partielle ou globale, ou de la construction d'une maison neuve, les utilisateurs sont aujourd'hui confrontés à une pléthore d'offres de toute nature. Passons d'abord en revue les différents types de chauffage traditionnels :

• Convecteurs ou radiateurs électriques.
• Chaudières au fioul
• Chaudières au gaz
• Chaudières à bois ou à granulés
• Cheminées à foyer ouverts ou fermés
• Poêles en faïence
• Poêles à gaz
• Poêles à combustibles liquides
• Poêles métalliques à feu continu
• Panneaux radiants à gaz

• Chauffage central à fluides caloporteurs (eau chaude ou vapeur basse pression, ou eau chaude sous pression, vapeur haute pression).

Les types de chauffage à énergies renouvelables :

Pompes à chaleur air-air, ou climatisation réversible, avec émetteurs murals, consoles au sol, cassettes encastrées, plafonniers gainables, etc...
Pompes à chaleur air-eau avec émetteurs planchers chauffants, radiateurs basses ou hautes températures et consoles réversibles.
Pompes à chaleur eau-eau avec émetteurs (voir ci-dessus)
Générateurs géothermiques avec capteurs horizontaux ou verticaux + planchers chauffants ou réversibles.
• Autres systèmes à faible diffusion (films IRL, récupérateurs de chaleur dans l'air vicié ou dans les eaux usées par exemple).

Avantages des pompes à chaleur : 

En pompant la chaleur ambiante, disponible gratuitement dans l'air, le sol ou les nappes phréatiques, une PAC ne consomme que l'électricité nécessaire à son fonctionnement. Contrairement à d'autres énergies, elle ne nécessite une fois installée, qu'un entretien annuel à faible coût. En misant sur la chaleur ambiante, on se libère donc des contraintes d'importations énergétiques de plus en plus onéreuses et incertaines de carburants fossiles.

Avec un préalable très important, l'isolation thermique poussée du logement, tout particulièrement dans les anciennes habitations. Avec des COP (coefficients de Performance) qui dépassent désormais, pour les marques phares, un COP de 4 à +7°C extérieur et de 2 à 2,50 à -7°C, les économies d'énergies sont au rendez-vous, quand l'installation est réalisé dans les règles de l'art par des professionnels qualifiés.

En remplaçant une chaudière conventionnelle (fioul ou gaz) par une pompe à chaleur dans une maison qui nécessite en moyenne 30 000 kWh de chauffage par an, on évite de rejeter dans l'atmosphère entre 3 et 6 tonnes de dioxyde de carbonne par an. 

.