Notre Glossaire

1° : ACOUSTIQUE

L’oreille humaine perçoit des sons avec une sensibilité différente suivant les fréquences. 
Zone IV : Une exposition prolongée provoque la surdité professionnelle.
Zone III : Le travail intellectuel et administratif sont pénibles.
Zone II : Le travail intellectuel complexe est pénible, mais le travail courant administratif ou commercial n’est pas gêné de façon nette.
Zone I : Le travail intellectuel complexe n’est pas gêné de façon appréciable. Tous nos climatiseurs se situent dans la Zone I (20 à 40 décibels).

2° : BILAN THERMIQUE

Il est l’élément incontournable pour calculer la puissance de votre climatiseur. Il permet :
- D’établir les besoins en refroidissement et en chauffage de votre local,
- Choisir votre matériel.

3° : CASSETTE ENCASTREE

 Unité intérieure encastrée dans un faux plafond (35 cm de haut minimum).

4° : CIRCUIT FRIGORIFIQUE

 Il est composé d’un évaporateur, d’un compresseur, d’un condenseur, d’un détendeur.

5° : CLASSE ENERGETIQUE

Un label classifie de A à G les produits selon l’économie d’énergie produite (A pour les produits qui consomment le moins, jusqu’à G pour les plus gourmands).

6° : COMPRESSEUR

 C’est le moteur de votre climatiseur. Elément vital il aspire et refoule le fluide frigorigène de votre installation, il assure donc la circulation du fluide de l’unité intérieure à l’unité extérieure.

7° : CONDENTATION

 Passage de l’état vapeur à l’état liquide ou solide.

8° : CONDENSEUR

 Zone où le gaz se refroidit (désurchauffe) et en se condensant il rejette de la chaleur, d’où cette chaleur qui s’évacue de votre unité extérieure.

9° : CONSOLE OU ALLÈGE

Climatiseur fixé au mur justeau-dessus du sol de la pièce à traiter (s’apparente aux classiques convecteurs électriques)

10° : COP, SCOP et SEER Kézako ?

> COP : Le Coefficient de Performance détermine la performance d’un appareil en mode chauffage, plus le COP est élevé, meilleurs seront les performances. Il correspond au rapport entre la puissance absorbée et la puissance restituée.
Exemple : Le COP de mon appareil sélectionné indique 3,9 soit pour 1kW consommé d’électricité mon appareil me restitue 3,9 kW de chauffage restitué. 

> SCOP (Seasonal Coefficient of Performance) fournit désormais la valeur d'efficacité énergétique saisonnière du produit et définit sa classe énergétique en mode chaud.

> SEER (Seasonal Energy Efficiency Ratio) fournit désormais la valeur d'efficacité énergétique saisonnière du produit et définit sa classe énergétique en mode froid.

La nouvelle réglementation ErP en vigueur deûis le 01/01/2013 vise à éliminer les matériels énergivores au profit de ceux à haut rendement énergétique. 

Les marques DAIKIN, MITSUBISHI ELECTRIC ET PANASONIC ont les meilleures SCOP et SEER du marché.

11° : DÉSHUMIDIFICATION

 Fonction qui permet de réguler le taux d’humidité de l’air et de bénéficier ainsi d’un air plus sain.

12° : DÉTENDEUR

 Il abaisse la pression du fluide avant qu’il ne passe dans l’évaporateur.

13° : EVAPORATEUR

 Lorsque l’air traverse l’évaporateur, celui-ci récupère la chaleur de votre pièce, d’où cette sensation de froid.

14° : FLUIDE FRIGORIGÈNE

Appelé aussi fréon, ils sont de divers types R11,R22,R134, R407-C et R410-A etc…
Le fluide le plus couramment utilisé actuellement étant le R-410A, le moins polluant du marché.

15° : GAINABLE



Système très discret, ne sont visibles que les grilles de soufflages et les grilles de reprise, il s’intègre dans un faux plafond ou dans les combles, et il est également très silencieux. Il se compose d’une unité extérieure, d’un réseau de gaines isolées dissimulées permettant la circulation de l’air via l’unité intérieure qui diffuse l’air jusqu'aux grilles de soufflage
 

16° : HUMIDITÉ

Influence de l’humidité sur notre corps : A température moyenne (20°C à 28°C, avec un taux d’humidité entre 40 et 60% elle a une influence limitée sur notre organisme. 
Un fort taux d’humidité :
- A haute température, crée une sensation d’étouffement.
- A basse température, provoque une réaction frileuse.
Un faible taux d’humidité :
- A haute température, sensation de dessèchement au niveau des muqueuses.
- A basse température, dessèchement de la gorge.

17° : HYGROMÉTRIE

L’air contient de la vapeur d’eau car notre corps est sensible à celle-ci. 
Conf : Humidité pour en connaître les effets sur notre organisme.

18° : INVERSION DU CYCLE FRIGORIFIQUE

Une vanne 4 voies intégrée permet d’inverser le cycle froid en cycle chaud. Rafraîchissement l'été, chauffage en hiver.

19° : INVERTER

Système de régulation qui évite les marche-arrêts successifs, il contrôle en permanence la puissance fournie en fonction des besoins nécessaires.

20° : MOBILE

Climatiseur faible en puissance aux performances limitées et plus bruyant qu’une installation fixe. Très facile à installer.

21° : MONOBLOC OU WINDOW

Dans une seule unité est regroupée la technologie de la climatisation.
Système à l’encombrement réduit ne nécessitant qu’un raccordement électrique et une évacuation d’eau.
Toutefois plus bruyant qu’un système décentralisé à 2 unités.
Idéal pour certains locaux commerciaux.

22° : MONOSPLIT OU SPLIT-SYSTEM

Une unité intérieure + une unité extérieure. Pour une pièce Système décentralisé de petite puissance (entre 2kW et 7kW), avec l’unité intérieure de traitement de l’air qui regroupe l’évaporateur, le détendeur, la ventilation, un filtre et l’unité extérieure de condensation qui regroupe le compresseur, le condenseur). Les liaisons frigorifiques relient l’intérieur avec l’extérieur.

23° : MULTISPLIT-SYSTEM

 

De conception identique au mono ou split-system, ce terme regroupe tous les systèmes permettant de raccorder plusieurs unités intérieures à une seule unité extérieure. 
Avantage :Chacune des pièces peut être climatisée indépendamment.

24° : MURAL

 Unité intérieure apparente fixée sur une cloison ou un mur.

25° : PLAFONNIER

 Unité intérieure à flux d’air optimisé qui se fixe au plafond.

26° : POMPE À CHALEUR

La pompe à chaleur réunit tous les systèmes permettant le chauffage de votre local, en puisant la chaleur dans notre environnement l’air, l’eau et le sol. Très performant et avec de larges puissances, cet appareil peut chauffer l'ensemble d’un logement.

Deux types de pompes à chaleur sont très couramment proposés : 

• La pompe à chaleur air/air, comprend deux éléments : l'unité extérieure et une unité intérieure réversibles inverter. Les unités intérieures sont déclinées en plusieurs versions : type mural, type console (au sol), cassette encastrée 4 ou 8 voies de soufflage, cassette apparente, plafonnier ou gainable. Les calories puisées dans l'air extérieur sont véhiculées via les échangeurs et le fluide frigorigène et restituées aux unités intérieures.

• La pompe à chaleur air/eau, constituée de deux éléments : l'unité extérieure et un module hydraulique intérieur contenant de l'eau. L'unité extérieure puise toujours les calories dans l'air extérieur et permettent de chauffer l'eau contenu dans le module hydraulique. Ce dernier restitue l'eau chauffée aux émetteurs, planchers chauffants ou réversibles, radiateurs ou ventilo-convecteurs.
Trois types de pompes à chaleur sont proposés : basse température, moyenne température et haute température, selon vos émetteurs et la région de résidence.

Sans oublier les pompes à chaleur géothermiques, qui puisent les calories dans sol ou dans l'eau (nappe phréatique, rivière, puit ...).

27° : PURIFICATEUR D'AIR

Système d’aspiration de l’air qui filtre certaines particules nocives de notre environnement (odeurs, pollens, bactéries, microbes etc…)